Posts Tagged

Président élu

© info241.com – Publié le 8 mai 2017 à 11h49min – Dans une adresse parvenue hier dans la nuit à la rédaction d’Info241, Jean Ping qui revendique toujours sa victoire à l’élection présidentielle du 27 août 2016 face à Ali Bongo occupant de manière illégitime, illégale et controversée le fauteuil présidentiel, a tenu

© info241.com – Publié le 2 mai 2017 à 09h02min – La deuxième édition des Awards de l’info a rendu public samedi 29 avril à Paris, sa cuvée de lauréats. Pour la seconde année consécutive, Jean Ping, Président la coalition pour une Nouvelle République, a été sacré par le vote des internautes gabonais,

© dw.com -Publié le 20/04/2017 – Annoncé depuis septembre 2016, le dialogue politique inter-gabonais a démarré mardi à Libreville. Sans le camp de Jean Ping. Le leader de l’opposition explique pourquoi. Environ 200 délégués de la majorité présidentielle et une frange de l’opposition participent à cette rencontre qui devra s’achever le 10

© union.com – Publié le 18 avril 2017 – C’est l’une des annonces faites samedi, au collège Ntchoréré, par le leader de la Coalition pour la nouvelle République (opposition), Jean Ping. JEAN Ping, principal candidat de l’opposition à la présidentielle de 2016, et actuel leader de la Coalition pour la nouvelle République, a

© infosgabon.com – Publié le lundi 3 Avril 2017 – Le candidat malheureux à la dernière élection présidentielle qualifie les présentes assises de simple divertissement organisé par le pouvoir. Et pourtant, les autres politiques, syndicalistes et membres de la société civile débattent à Angondjé pour trouver une issue à la crise qui

© rfi.fr – vendredi 31 mars 2017 – Pour tenter de sortir le pays de la crise née de la contestation de sa réélection en août dernier, le président gabonais Ali Bongo Ondimba a lancé mardi son « dialogue » qui associe de très nombreuses organisations de la société civile et une partie de la classe politique. Mais pas son principal opposant. Car

Gabonaises, Gabonais, Je dénonce aujourd’hui haut et fort la terrible répression qui s’abat en ce moment même sur nos enfants à Port-Gentil, Lambaréné, Oyem et peut-être ailleurs encore dans le pays. Nos jeunes Gabonais, privés d’école depuis le début de la crise post-électorale en septembre 2016, se sont mobilisés aujourd’hui