Posts Tagged

Mobilisation

Par Le Figaro.fr avec AFP Publié le 25/07/2017 à 20:06 ? Le retour au Gabon de Jean Ping, le rival du président Ali Bongo Ondimba, a suscité des tensions et de la ferveur aujourd’hui à Libreville où la police a d’abord dispersé les sympathisants de l’opposant qui ont ensuite marché avec leur

Par LEXPRESS.fr avec AFP , publié le 25/07/2017 à 20:41 , mis à jour à 20:44 L’opposant à Bongo est rentré ce mardi à Libreville, suscitant l’enthousiasme de ses partisans, dispersés dans un premier temps par les forces de l’ordre. Le retour au Gabon de Jean Ping, le rival du président Ali Bongo Ondimba, a suscité des

26 JUIL 2017, mise à jour 26.07.2017 À 08:00 Une dizaine de personnes ont été blessées mardi à Libreville pendant la dispersion d’un rassemblement organisé à l’occasion du retour au Gabon de Jean Ping, le rival du président Ali Bongo Ondimba, a constaté un journaliste de l’AFP. Le ministère de l’Intérieur a indiqué

  Mes chers compatriotes, Je veux d’abord vous dire merci. Merci pour cet accueil chaleureux et patriotique que vous avez bien voulu réserver à celui que vous avez majoritairement élu le 27 Août 2016, votre Président, le désormais Président de tous les Gabonais. Je veux enfin féliciter le comité d’organisation

BERLIN (Reuters) – Gabon’s opposition leader Jean Ping on Friday urged Germany and other countries to consider submitting a United Nations resolution about last year’s contested election in the African country, vowing to continue organising demonstrations at home. Ping told Reuters in an interview during a visit to Berlin that

Allocution de Son Excellence, Monsieur le Président de la République élu, Jean PING. À l’occasion de la tournée républicaine (Lambaréné, le 4 Mars 2017) Discours de Jean Ping à Lambaréné en PDF    Peuples du Moyen-Ogooué, Mbolouani ! Mbolani ! Belbassoga ! Bouékayé ! BIYE BA GUIMAMA ! Moulembi na Ngoubi gui tsayé tsayé ! Gabonaises, Gabonais,                                                                                                 Mes chers compatriotes,