3
Partages
Pinterest Google+

Gabon : le régime Bongo profère de fausses accusations contre Jean Ping

Libreville, le 13 juillet 2015

Jean Ping est accusé, par la Justice aux ordres du régime, d’avoir facilité l’évasion d’un prisonnier

Depuis le 11 juillet circule sur les réseaux sociaux une vidéo tirée de la télévision gabonaise, dans laquelle la Procureure de la République cite Jean Ping comme potentiel complice de l’évasion d’un détenu, reconnu coupable de l’incendie de l’ambassade du Bénin en avril 2015.

Cette histoire montée de toute pièce n’a évidemment pour but que d’écarter Jean Ping du combat mené par l’opposition pour l’installation de la démocratie et d’un État de droits au Gabon.

Il s’agit de la énième tentative d’instrumentalisation politique de la révolte populaire gabonaise.

Jean Ping déclare :

« Le régime en place use des mêmes méthodes grossières et usées mais le peuple gabonais n’est pas dupe. Le changement est en marche et j’encourage tous les partisans de l’opposition à tenir bon tout au long du long chemin qu’il nous reste à parcourir. »

À propos de Jean Ping
Ancien ministre d’État et directeur de cabinet d’Omar Bongo, Jean Ping a également mené une carrière internationale : d’abord représentant du Gabon à l’Unesco (1978-1984), après une carrière ministérielle dans son pays, il préside l’assemblée générale de l’ONU en 2004-2005 et est élu président de la commission de l’Union africaine en 2008, poste qu’il occupe jusqu’en 2012.

(Voir biographie complète sur www.jeanping2016.com)

icone-pdf

Téléchargez le document au format pdf


Contact Presse

Marie Prouhet, Agence MPRP

+336 (0)6 98 72 65 52 / mprouhet@agencemprp.com

Actualité précédente

Port-Gentil : Le MPR jette son dévolu sur Jean Ping pour 2016

Actualité suivante

Jean Ping en tourné dans l’Ogooué Ivindo