1
Partages
Pinterest Google+

© Gabonreview.com – 19 août 2015 –Initialement prévue pour six jours, du 18 au 24 août, les soutiens politiques woleuntémois de l’ancien président de la Commission de l’Union africaine ont prolongé cette tournée provinciale jusqu’au 28 de ce mois.

Après l’Ogooué-Ivindo, et avant l’Estuaire, Jean Ping a démarré sa tournée politique dans le Septentrion hier. Les Woleuntémois ont mis les petits plats dans les grands pour accueillir chez eux celui qui se présente, jour après jour, mois après mois, comme futur candidat à la prochaine élection présidentielle ! De Mitzic à Medouneu, en passant par Minvoul, Bitam et Oyem, Jean Ping va arpenter les centres urbains, les cantons, les regroupements de village, les hameaux de cette province qui vient d’élire, le 8 août dernier, un député à Bitam et un sénateur à Medouneu (Haut-Como) pour le compte des forces de l’opposition. Autant dire que l’ancien chef de la diplomatie gabonaise arrive «en terrain ami»…

Selon le programme de la tournée, Jean Ping sera reçu dans plus d’une quarantaine de villages et de regroupements de village, passant de Yeffa à Nzongongone et de Bibasse à Bissock, et d’Awoua à Konoville (il y déposera une gerbe de fleurs au monument de Simon Essimengane qui, on se souvient, avait soutenu la candidature de Casimir Oye Mba en 2009 jusqu’au retrait de celui-ci de la compétition)… Dans le canton Ellelem, il ira rendre hommage à Pierre-Claver Zeng Ebome, ancien vice-président de l’Union nationale, décédé en mai 2010. A Medouneu aussi, Jean Ping déposera une gerbe de fleurs sur la tombe d’André Mba Obame, décédé en avril dernier.

 

Pour voir l’article dans son intégralité : http://gabonreview.com/blog/jean-ping-dans-le-woleu-ntem-10-jours-au-lieu-de-6/

Actualité précédente

Pour AM, « la situation n’a jamais été aussi favorable pour l’opposition ! »

Actualité suivante

Présidentielle 2016 : «Une élection ne s’improvise pas», dixit Jean Ping