Accueil»Interview Jean Ping»Je n’ai jamais tué personne alors qu’Ali on le sait en a tué…

Je n’ai jamais tué personne alors qu’Ali on le sait en a tué…

5
Partages
Pinterest Google+

©VOA Afrique, le 4 Juin 2016

Jean Ping, l’ancien président de la commission de l’Union africaine et candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle, a refusé cette semaine de répondre à une convocation à la police judiciaire de Libreville. Une justice qu’il dit être aux ordres du régime.

Dans une interview exclusive accordée à VOA Afrique, celui qui entend remplacer Ali Bongo à la présidence gabonaise a confié ce qu’il avait sur le coeur

 

« Je n’ai jamais tué personne alors qu’Ali on le sait en a tué… », clame-t-il.

Avec le soutien du Gabon pour sa course à la présidence au sein de l’Union africaine, et parlant du président Ali Bongo, Jean Ping a déclaré: « S’il m’avait encouragé à rester à l’Union africaine, je ne serais pas là. Je serais encore à l’heure actuelle président de l’Union africaine. Donc je suis ravi, qu’il m’ait aidé à revenir chez moi et à m’opposer à lui ».

Lire et écouter l’article sur VOA AFRIQUE 

Interview John Lyndon

Actualité précédente

Jean Ping convoqué à la police judiciaire par Ali Bongo

Actualité suivante

Présidentielle au Gabon : Ali Bongo déclenche la traque de l'opposant Jean Ping