0
Partages
Pinterest Google+

Gabonaises, Gabonais de la Diaspora,

 

Chers compatriotes,

 

Je m’adresse à vous tout particulièrement à présent pour vous remercier tout d’abord. Vous remercier d’avoir aussi massivement voté pour moi, c’est à dire pour le changement et pour l’alternance démocratique.

 

Vous remercier ensuite d’avoir défendu votre vote par tous les moyens possibles : manifestations, pétitions, témoignages, actions de lobbying, déclarations à la presse et ou sur les réseaux sociaux.

 

Ce soutien massif a été et sera toujours capital pour tous les Gabonais de la résistance. Chaque initiative contribue ensuite à sensibiliser et à informer la communauté internationale sur la terrible période que nous traversons : terreur politique, arrestations arbitraires, enlèvements, intimidations, délitement économique, tensions sociales et j’en passe.

 

Vous, membres de la Diaspora, jouez un rôle fondamental dans l’action de libération de notre pays. Et il faut continuer !

 

 

Je vous encourage à poursuivre la lutte sur tous les plans. Je vous encourage à prendre une part active à la coalition qui, à partir d’aujourd’hui, sera l’incubateur de la Nouvelle République pour laquelle vous avez voté.

 

Les objectifs suivants sont assignés à cette coalition, à savoir :

  • réaffirmer et revendiquer notre victoire à l’élection du 27 août 2016, à travers des stratégies et des propositions d’actions ;

 

  • entretenir la dynamique unitaire de l’opposition créée à l’occasion de cette élection ;

 

 

  • participer à toutes les réflexions et à toutes les actions visant la promotion d’une démocratie véritable, source de développement au Gabon ;

 

  • promouvoir l’avènement de la Nouvelle République capable de garantir la dignité, la souveraineté et le bien-être du peuple gabonais.

 

Ces objectifs et la structure de cette coalition sont rappelés dans une Charte dont chaque membre sera signataire.

 

Dans le cadre de cette coalition, l’un des objectifs du Conseil Gabonais de la Résistance est de pouvoir relayer l’information et agir de façon coordonnée dans toutes les diasporas gabonaises et les instances internationales.

 

Depuis le 27 août, le peuple gabonais est l’objet d’une terrible répression. Les auteurs de cette barbarie seront identifiés et partout, tout le temps que cela durera, nous ne laisserons à ce régime aucun répit !

 

Ici comme là-bas, nous dénoncerons tous ses agissements et nous trouverons les failles qui feront basculer et faillir ceux qui se sont pris pour des demi-dieux à la tête du Gabon, au détriment du peuple souverain.

 

Mais d’ores et déjà je peux vous dire que le pays glisse lentement vers une ingouvernabilité certaine avec une asphyxie économique, un ralentissement de la production auxquels s’ajoutent la désobéissance civile et la non-coopération, toutes dues à l’illégitimité consubstantielle de ce pouvoir que les Gabonais ont massivement rejeté.

 

Je peux vous dire également que, aujourd’hui déjà, les caisses de l’État sont vides ! Il n’y aura bientôt plus de quoi payer les fonctionnaires, l’endettement national poursuit sa dérive catastrophique ! Seul un changement de régime et de gouvernance permettra de remettre notre Nation à flot dans la fraternité.

 

 

 

Gabonaises, Gabonais de la Diaspora,

 

Un jour vous pourrez rentrer dans votre pays et profiter de votre merveilleuse terre retrouvée, un pays où les droits de l’Homme et du citoyen seront au fondement des rapports sociaux, un pays démocratique doté d’un véritable Etat de droit.

 

Comme je vous l’ai toujours dit, 2016 ne sera pas 2009, j’irai avec vous jusqu’au bout !

 

Je ne vous décevrai pas.

 

 

 

Actualité précédente

Déclaration du 15 octobre 2016

Actualité suivante

Gabon : « La relance économique n’est pas pour demain »