© info241.com – Publié le 8 mai 2017 à 11h49min – Dans une adresse parvenue hier dans la nuit à la rédaction d’Info241, Jean Ping qui revendique toujours sa victoire à l’élection présidentielle du 27 août 2016 face à Ali Bongo occupant de manière illégitime, illégale et controversée le fauteuil présidentiel, a tenu

© gabonreview.com – Publié lundi 01 mai 2017 à 17:19 – Dans une interview à l’hebdomadaire Jeune Afrique le 27 avril dernier, l’ancien Premier ministre et Sénateur du 2ème arrondissement de Libreville n’y est pas allé par le dos de la cuillère. Il estime que «si nous voulons construire la démocratie gabonaise, il est

© info241.com – Publié le 2 mai 2017 à 09h02min – La deuxième édition des Awards de l’info a rendu public samedi 29 avril à Paris, sa cuvée de lauréats. Pour la seconde année consécutive, Jean Ping, Président la coalition pour une Nouvelle République, a été sacré par le vote des internautes gabonais,

© jeuneafrique.com – Publié le 19 avril 2017 à 11h40  – L’assistant de l’opposant gabonais Jean Ping, qui conteste toujours la réélection d’Ali Bongo Ondimba à la présidentielle, a été placé mardi en détention préventive, cinq jours après son arrestation par les renseignements gabonais.  « Alain Djally a été placé sous mandat

© dw.com -Publié le 20/04/2017 – Annoncé depuis septembre 2016, le dialogue politique inter-gabonais a démarré mardi à Libreville. Sans le camp de Jean Ping. Le leader de l’opposition explique pourquoi. Environ 200 délégués de la majorité présidentielle et une frange de l’opposition participent à cette rencontre qui devra s’achever le 10

© union.com – Publié le 18 avril 2017 – C’est l’une des annonces faites samedi, au collège Ntchoréré, par le leader de la Coalition pour la nouvelle République (opposition), Jean Ping. JEAN Ping, principal candidat de l’opposition à la présidentielle de 2016, et actuel leader de la Coalition pour la nouvelle République, a

© gabonreview.com – Publié le vendredi 07 avril 2017 à 19:26 – L’ancien Premier ministre, candidat des Républicains à la présidentielle française, a réaffirmé sur RFI ses doutes quant aux résultats obtenus par Ali Bongo au terme de la présidentielle d’août 2016 au Gabon. Après Emmanuel Macron la veille, c’était au tour de François