© info241 –  – Les citoyens gabonais s’interrogent si la justice gabonaise a-t-elle encore droit de citer ou est-elle juste une « arme de dissuasion » du régime controversé d’Ali Bongo Ondimba ? Car comment comprendre le silence curieux du procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville, Steeve Ndong Essame Ndong

© infosgabon.com – Publié le lundi 3 Avril 2017 – Le candidat malheureux à la dernière élection présidentielle qualifie les présentes assises de simple divertissement organisé par le pouvoir. Et pourtant, les autres politiques, syndicalistes et membres de la société civile débattent à Angondjé pour trouver une issue à la crise qui

© rfi.fr – vendredi 31 mars 2017 – Pour tenter de sortir le pays de la crise née de la contestation de sa réélection en août dernier, le président gabonais Ali Bongo Ondimba a lancé mardi son « dialogue » qui associe de très nombreuses organisations de la société civile et une partie de la classe politique. Mais pas son principal opposant. Car

© eeas.europa.eu – 28 Mars 207 à 18:26 – Le dialogue national lancé aujourd’hui n’a pas permis de réunir toutes les principales forces politiques du pays. L’Union européenne reste convaincue que seul un dialogue réellement inclusif et débouchant sur des réformes structurelles peut apaiser les tensions politiques et sociales au Gabon.  Elle rappelle

© info241.com – Publié le 28 mars 2017 à 07h20min – L’ancien ministre délégué aux Finances Charles René M’ba, sénateur démissionnaire du parti au pouvoir depuis 1968 au Gabon était l’invité samedi dernier de l’émission « Et si vous me disiez toute la vérité » de TV5 Monde. L’expert-comptable gabonais revient sur sa sortie

© info241.com – Publié le 24 mars 2017 à 11h10min – Quand droit constitutionnel rime avec enrichissement illicite. C’est pourtant le rêve éveillé vécu par Marie Madeleine Mborantsuo, l’indéboulonnable présidente qui trône à la Cour constitutionnelle gabonaise depuis le 26 mars 1991. La belle-mère d’Ali Bongo est depuis 2014 sous

africapostnews.com – Publié le 15 Mars 2017 – Le gouvernement gabonais est très remonté contre le Conseil des droits de l’homme de l’Union européenne (UE). Dressant un état des lieux de la situation des droits humains sur la planète, la délégation permanente de l’UE à Genève s’est dite préoccupée par