Posts Tagged

Libreville

Libreville – Depuis la crise post-électorale de l'élection présidentielle du 27 août 2016, Libreville est une capitale à l'image de tout un pays, le Gabon, qui sombre et où le quotidien rime avec répressions, violences, atteintes aux Droits de l'homme dans un contexte de crise économique de plus en plus sévère. De grandes entreprises françaises, comme Bouygues, quittent le territoire pour cause d'impayé de l’État gabonais. Le président élu Jean Ping lors de l'élection présidentielle d'août 2016, toujours présent à Libreville, se bat au côté du peuple souverain gabonais pour faire respecter la vérité des urnes.

Voir le document en PDF Monsieur le Président de la République élu, Mesdames et messieurs, La plénière du Dialogue National Pour l’Alternance réunie hier en votre présence, a été consacrée à la restitution des travaux en ateliers et à l’adoption des rapports des cinq (5) ateliers mis en place à

Publié le 13 décembre 2016  © RFI Au Gabon, trois mois après la réélection contestée d’Ali Bongo Ondimba, le rapport final des observateurs de l’Union européenne vient confirmer le doute sur cette élection. Présenté officiellement lundi 12 décembre 2016 à Libreville, ce rapport a redonné espoir à Jean Ping, qui

Publié le 24 novembre 2016  ©mays-mouissi.com/2016 Depuis la crise post-électorale, l’économie gabonaise tourne au ralenti. Malgré la nomination d’un nouveau gouvernement, la rentrée scolaire a été reportée à une date encore non définie et plusieurs secteurs d’activité ont été lourdement impactés par l’instabilité socio-politique dans laquelle a baigné le pays

Par AFP Le Gabon vit toujours en état de crise latente trois mois après la réélection contestée d’Ali Bongo Ondimba face à Jean Ping, qui rentre samedi à Libreville d’une tournée en Europe et aux Etats-Unis. Manifestations d’opposants brutalement réprimées, pillages, Assemblée incendiée, QG de Jean Ping pris d’assaut, interpellations

Par Ristel Tchounand  |  13/10/2016, 16:15  Depuis la crise post-électorale, l’économie gabonaise tourne au ralenti. Malgré la nomination d’un nouveau gouvernement, la rentrée scolaire a été reportée à une date encore non définie et plusieurs secteurs d’activité ont été lourdement impactés par l’instabilité socio-politique dans laquelle a baigné le pays pendant plus